Histoire des éducations dans et hors l’école – Colloque de l’ATHRE 9-11 octobre Corte

6645870-10025211L’ATRHE est l’Association transdisciplinaire pour les recherches historiques sur l’éducation. Elle est née à l’initiative d’enseignants et de chercheurs de plusieurs disciplines engagés dans des travaux historiques ayant pour objet l’éducation. Un premier colloque s’est tenu les 22 et 23 mars 2013 : « Éducation et identités : perspectives historiques ». Le prochain colloque aura lieu à Corte du 9 au 11 octobre 2014.

« Histoire des éducations dans et hors l’école », présentation :

Si, depuis la fin du Moyen-âge, la scolarité a constitué une étape de plus en plus ordonnée de la vie des enfants et des jeunes, à côté de l’école et souvent au-delà, ont coexisté d’autres formes éducatives. On songe bien sûr aux familles, mais aussi à divers acteurs ou instances : religieux ou professionnels, privés ou publics, communautaires ou nationaux, prétendant eux aussi à une efficacité éducative (Églises, armée, médecine, monde économique et monde du travail, etc.). 
Et on mentionnera également des associations aux objectifs et aux arrière-plans pédagogiques, philosophiques et politiques très diversifiés (patronages, œuvres périscolaires, organisations de jeunesse, etc.). L’investigation historique se propose d’explorer les situations complexes de coopération et de concurrence entre l’école et ces différents espaces éducatifs, ainsi que les rapports entre l’institution scolaire et la (ou les) culture(s). L’intention de ce colloque est de s’inscrire dans la longue durée et de ne pas se limiter à l’aire géographique francophone.

La présentation complète est disponible ici et le programme complet est . On notera, pour notre équipe, la communication d’Antoine Rivière « ‘Une nouvelle vie pour être régénéré’ : l’éducation des pupilles de l’Assistance publique de Paris (1880-1920) », celle de Fabienne Serina-Karsky « L’expérience de la formation des jardinières d’enfants à Sèvres (1921-1931) : coopération et  concurrence autour de la petite enfance » et celle d’Emmanuelle Guey « La formation professionnelle des maîtres par les stages pédagogiques. Entre pratique scolaire et éducation populaire (1941-1969) ».

corte-150x150


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.