Colloque Le mythe du travailleur social unique, une histoire qui ne date pas d’hier

Image du programme

Le tout récent rapport de Brigitte Bourguignon de juillet 2015 réduit à peau de chagrin le projet de réarchitecture des diplômes du travail social émis en décembre 2014 par la commission professionnelle du travail social et de l’intervention sociale (CPC). Cette dernière proposait, au nom de la complémentarité des professions du travail social, une réorganisation drastique des métiers existants (assistant de service social, éducateur spécialisé, conseiller en économie sociale et familiale…) au profit de deux catégories : accompagnateur éducatif et accompagnateur social…

Ce qui est étonnant ce ne sont pas tant les atermoiements de ces politiques que l’amnésie profonde qui accompagne ce type de débat. Non seulement il fait peu référence à la construction historique de ces professions, mais surtout il oublie les tentatives récurrentes menées dans ce sens depuis les années 1950, en particulier l’utopie portée par le VIe plan (1971-1975) qui, dans un rêve d’action sociale globale, avait déjà imaginé un travailleur social unique ou polyvalent.

La journée d’études proposée aux Archives nationales de Pierrefitte, ouverte au grand public, a cherché non seulement à pointer à travers l’histoire les décalages dans l’apparition des professions du social, l’apparition du terme générique de « travailleur social » mais aussi à restituer toutes les tentatives avortées de créer des passerelles, des ponts, des propédeutiques communes, des annuaires et autres croisements en s’interrogeant sur le pourquoi de ces tentatives et de leur échec.

Programme :

Workshop L’internationalisation de la psychiatrie infantile : autour du congrès international de Paris, 1937

Le labo Histoire des éducations a organisé un workshop international du 19-21 octobre 2015

Lieux

  • BU université Paris 8 Saint-Denis
  • Centre Alexandre Koyré
  • Bibliothèque médicale Henri Ey

En collaboration avec :
Centre d’histoire des sciences et des techniques Alexandre Koyré (EHESS, CNRS, MNHN), Institut für Geschichte der Medizin, Universität Giessen,

Workshop organisé par le CIRCEFT, avec le soutien de :
Université Paris 8 Saint-Denis
Fondation de la Maison des Sciences de l’homme

Programme ici

Une vie de « Château », à la manière d’un conte imagé

Témoignage de Françoise Tomeno sur sa vie dans « les châteaux du social »
Françoise Tomeno est Psychologue Psychanalyste. Elle exerce à Tours, en libéral, et à l’IRECOV Beau-Site. Lire la suite

Séminaire du 31 mars 2015 : La reconversion architecturale

France, Val de Marne, Saint Mande, college Decroly

L’école Decroly à Saint-Mandé, installée dans une batisse privée, en cours de reconstruction

Comme nous l’avait montré le colloque organisé en 2005 sur le thème « Les Château du social », rares sont les institutions françaises du social qui ont été pensées ad hoc, dans des architectures conçues et aménagées pour les besoins du public accueilli et de l’éducation qui doit s’y dérouler. Nombreuses sont les reconversions de bâtiments qui à l’origine n’avaient pas été construits pour de tels usages : anciens châteaux et demeures privées, fermes, hôtels, séminaires, couvents, prisons, écoles désaffectées, voire : baraquements, granges, écuries, orangeries…

Nous nous pencherons sur ces réaménagements, en étudiant en contrepoint les quelques réalisations architecturales innovantes qui viennent nuancer cet état des lieux spécifique à la France.

Documents préparatoires :

Bibliographie :

  • Bataille (Jean-Marie), Levitre (Audrey), Architectures et éducation. Les colonies de vacances, Vigneux, Matrice, 2010.
  • Boussion (Samuel), Gardet (Mathias), Les châteaux du social, Beauchesnes-PUV, 2010.
  • Toulier (Bernard), « Les colonies de vacances en France, quelle architecture ? », In situ, n° 9, avril 2008, p.1-44.

Parution, l’Œuvre de Secours aux Enfants et les populations juives au XXème siècle

9782200285463-VDeux membres de notre équipe, Mathias Gardet et Samuel Boussion ont participé à l’ouvrage L’Œuvre de Secours aux Enfants et les populations juives au XXème siècle : Prévenir et Guérir dans un siècle de violences, publié par les éditions Armand Colin et dirigé par Laura Hobson Faure, Mathias Gardet, Kathy Hazan et Catherine Nicault

À l’automne 1912, un journal de Saint-Pétersbourg annonce la création d’une société chargée de « protéger la santé de la population juive en Russie ». Ainsi naît l’OZE, dont l’action, limitée tout d’abord à l’Empire tsariste, se développe dès 1923 dans l’ensemble de l’Europe.
En 2012, l’OZE, devenue OSE, a fêté ses 100 ans. Tandis que le segment français de son histoire, centré autour du sauvetage des enfants pendant et après la Seconde Guerre mondiale, est assez connu, son parcours transnational est resté dans l’ombre. Cet ouvrage collectif comble en partie cette lacune : il relate les mutations institutionnelles successives de l’OSE par-delà les frontières, évoque l’évolution des modalités de son action médico-sociale et les populations prises en charge, dans l’Empire russe, en Union soviétique, en Pologne, en Allemagne, en France, aux États-Unis et en Afrique du Nord, interroge enfin la spécificité de l’association au regard des politiques sociales des pays où elle s’est implantée.

Avec les contributions de :

Laura Hobson Faure, Mathias Gardet, Katy Hazan, et Catherine Nicault (co-directeurs de l’ouvrage), Michael Beizer, Samuel Boussion, Jean-Christophe Coffin, Ariel Danan, Nadav Davidovitch, Patrick Dubéchot, Christine Garcette, Daniela Gauding, Fouzi Ghlis, Mikhail Mitsel, Gary Pozin, Georges Weill, Rakefet Zalashik et Sabine Zeitoun

Ouvrage publié avec le soutien de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et l’Œuvre de Secours aux Enfants.

Le rapport avec les parents – Avant goût du séminaire du 2 décembre 2014

guide-de-l-education-familiale-de-maurice-tieche-918295231_ML

Couverture du Guide pratique d’éducation familiale, Paul Tieche, 1967

« Les parents sont et demeurent les premiers éducateurs de leur enfant » disent actuellement sur leur site la Fondation des apprentis d’Auteuil… drôle de retournement pour une œuvre qui, depuis sa création en 1866, avait privilégié l’accueil en internat en coupure totale avec le milieu d’origine. La place des parents dans les différents systèmes éducatifs mis en place est loin de tenir de l’évidence, comme le montre les rapports difficiles entre l’école républicaine et les parents d’élèves Lire la suite

L’internationale des communautés d’enfants, une recherche collective

Le village d’enfants Pestalozzi à Troggen en Suisse, pendant sa construction (Brochure « Enfants sans foyer » UNESCO)

Samuel Boussion, Mathias Gardet, Martine Ruchat mènent depuis trois ans une recherche collective intitulée : « L’internationale des communautés d’enfants. Utopies et modèles pédagogiques dans l’après Seconde guerre ». Elle a débuté autour d’un événement fort :

Du 5 au 10 juillet 1948, l’Unesco convoque à une rencontre internationale une cinquantaine de personnalités pour réfléchir à la prise en charge et à l’éducation des enfants que l’on appelle « sans foyer ». Lire la suite

Les éducateurs spécialisés, naissance d’une profession – Samuel Boussion 2014

educateurs_spe_couv.inddSamuel Boussion a publié en 2013 au Presse Universitaire de Rennes, un livre issu de sa thèse de doctorat : Les éducateurs spécialisés, naissance d’une profession, Le rôle de l’Association nationale des éducateurs de jeunes inadaptés (1947-1959).

L’histoire de la profession d’éducateur spécialisé est ici revisitée à travers celle de la principale association professionnelle d’éducateurs, l’Aneji (Association nationale des éducateurs de jeunes inadaptés). Lire la suite

Le rapport entre éducation et pédagogie, avant-goût du séminaire du 28 octobre

Ferdinand Buisson

Ferdinand Buisson (1841-1932), auteur du Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire (1887 et 1911)

Faut-il se contenter des définitions très vastes et finalement très floues proposées par les dictionnaires courants ? Avec déjà une différence notable entre celles données par le Petit Larousse : le pédagogue étant un « Enseignant, éducateur, spécialiste de pédagogie » « Personne qui a les qualités d’un bon enseignant » et la pédagogie se résumant à l’« ensemble des méthodes utilisées pour éduquer les enfants et les adolescents » ; et celles déjà plus ciblées offertes par Le Petit Robert : le pédagogue étant toute « personne qui s’occupe de pédagogie » ou « qui à le sens de la pédagogie », tandis que la pédagogie étant « la science de l’éducation des enfants » et par extension « de la formation intellectuelle des adultes ». Lire la suite

« Pourquoi faire de l’histoire dans le champ du travail social ? » colloque 27 novembre 2014

les-assistantes-sociales

Affiche de promotion des assistantes sociales du ministère de la santé publique, années 1950

Ce colloque national est organisé par le CNAHES. Depuis 1994 le Conservatoire national des archives et de l’histoire de l’éducation spécialisée (CNAHES) rassemble dans le champ de l’Education spécialisée et de l’Action sociale un fonds patrimonial important, ceci en collaboration avec les Archives de France et avec le soutien des ministères de la Justice et des Affaires sociales. Lire la suite

Des couloirs du métro à l’hôpital psychiatrique : la trajectoire d’un jeune prostitué parisien en 1946 – Guillaume Périssol

 

Un bal interlope au Magic City dans les années 1940, ©Brassaï

Un bal interlope au Magic City dans les années 1940, ©Brassaï

Un article de Guillaume Périssol, publié dans la Revue d’histoire de l’enfance irrégulière.

Un prostitué de 17 ans comparaît en 1946 devant le tribunal pour enfants de la Seine sous le motif attrape-tout de vagabondage, ses clients étant jugés selon d’autres logiques disciplinaires pour « actes contre nature » avec un individu de même sexe de moins de 21 ans. Lire la suite

Bibliographie récente

MJC Doc Franç 1965 013

Lecture et discussions dans une salle de MJC en 1965

Vous trouverez ci-dessous et en pdf sur ce lien, une bibliographie des ouvrages datant de moins de quatre ans sur l’éducation populaire, l’éducation spécialisée et l’éducation nouvelle. On remarquera que la recherche sur ces trois champs est productive ces dernières années, c’est une bonne surprise. Lire la suite

Le séminaire, pourquoi et comment ? Compte-rendu #1

PicsArt_1412098673855La séance d’ouverture du premier séminaire de l’année 2014-2015 (programme complet ici) était l’occasion de rappeler son objet scientifique et sa spécificité et de donner le programme et les modalités de réflexion commune.

Mathias Gardet a ouvert la séance en rappelant la raison d’être du séminaire : l’éducation nouvelle, l’éducation spécialisée et l’éducation populaire sont trois champs qui gagnent à se confronter. D’autant plus que les croisements sont réels sur le terrain, ce ne sont pas trois secteurs hermétiques les uns aux autres. Lire la suite